Le Royal
Dîner de gala à l’AUB pour le prix Mahmoud Kahil

Dîner de gala à l’AUB pour le prix Mahmoud Kahil

Les lauréats du prix Mahmoud Kahil ont reçu leurs prix le mercredi 1er mars 2017, lors d’un dîner organisé à l’Université américaine de Beyrouth (AUB) en présence de plusieurs personnalités politiques, sociales, médiatiques et artistiques.
Le prix Mahmoud Kahil Award qui est organisé par la Mu’taz & Rada Sawwaf Arabic Comics Initiative pour la deuxième année consécutive,  a décerné la récompense de la catégorie Editorial Cartoons à l’artiste égyptienne Doaa’Al-Adl. Al-Adl, qui travaille au quotidien égyptien Al Masri Al Yom, a déjà publié ses travaux dans le journal Al Doustour Al Asli et les magazines Sabah Al Kheir et Rose Al Yousef. Elle a été choisie par la chaîne BBC parmi les 100 femmes les plus influentes dans le monde et a récemment publié l’ouvrage 50 dessins et plus sur la femme.
Le Libanais Fouad Mezher a pour sa pat été récompensé dans la catégorie Graphic Novels, tandis que le prix de la catégorie Comic Strips a été décerné au Tunisien Othman Selmi. L’Egyptien Muhammad Mostafa a obtenu le prix de la catégorie Graphic Illustrations/infographics. Quant au prix de la catégorie Children’s Book Illustrations, il a été attribué à la libanaise Maya Fidawi.
Le prix honorifique Lifetime Achievement Hall of Fame a été décerné au célèbre caricaturiste  du journalAl-Hayat, Habib Haddad.
Un deuxième prix honorifique, The Comics Guardian Award, a été attribué aux fondateurs de Cairo Comix.
Lors de le la cérémonie de la remise des prix, Le ministère de la Culture a remis une Médaille d’Appréciation à Mu’taz et Rada Sawwaf pour couronner leurs efforts dans le domaine du soutien et de la promotion de la bande-dessinée et des illustrateurs arabes.
Dr. Imad Kaddoura, représentant du ministre de la Culture Ghattas Khoury, a remis la médaille à Rada Sawwaf. « Le ministère de la Culture, et en particulier le ministre Ghattas Khoury, aimeraient exprimer leur gratitude à Mu’taz et Rada Sawwaf pour leur générosité et leur créativité en leur présentant la Médaille d’Appréciation du ministère », a dit Dr. Kaddoura. « A travers leur promotion et leur protection de la bande-dessinée arabe, M. et Mme Sawwaf sont en train d’enrichir l’héritage culturel de tout le monde arabe. Ils sont en train de prodiguer un support à une catégorie d’art qui est également un outil pour la liberté d’expression », a-t-il ajouté.
« Le ministère de la Culture est conscient du fait que l’art de  la bande-dessinée n’a pas reçu assez de support et d’attention ces dernières années, a dit M. Kaddoura avant de lancer une invitation à une conférence organisée par le ministère le 4 mars, à l’Unesco. « Cette conférence nous permettra de mettre en place une feuille de route stratégique pour définir les priorités du ministère pour les cinq prochaines années. Nous serons heureux d’écouter vos opinions et idées afin de pouvoir travailler ensemble à élever l’art de la bande-dessinée au Liban », a souligné Raed Kaddoura.
Pour le recteur de l’AUB, Fadlo Khuri, l’art de la bande dessinée, qui inclut les écritures narratives graphiques pour les enfants et les adultes aussi bien que les dessins éditoriaux, est une « composante essentielle de notre héritage culturel ». « Cet art représente la liberté d’expression, la voix de la jeunesse et des perspectives qui méritent leur place aux côtés des médias les plus célébrés, tels que le cinéma et le théâtre », a-t-il dit.
« Nous essayons, à l’AUB, de fomenter un réveil culturel émanant de Ras Beyrouth, une nouvelle Nahda. Nous croyons fermement que le prix Mahmoud Kahil et le Sawwaf Arab Comics Initiative font partie de nos meilleurs ressources pour atteindre cet objectif », a ajouté M. Khuri.
 
Mme Rada Sawwaf a appelé durant la cérémonie au lancement d’un timbre commémoratif pour honorer le travail de Mahmoud Kahil ainsi que son apport aux scènes culturelles libanaise, arabe et internationale. Elle a également noté que Kahil a permis à la caricature arabe d’atteindre la scène internationale et ses travaux sont étudiés dans des universités à travers le monde.
« Ce prix a permis de découvrir des talents remarquables dans le monde arabe, innovants dans leur art et qui ont travaillé dur pour intégrer cette compétition », a souligné Mme Sawwaf. « Suite au succès des deux dernières années, l’Initiative est en train de se tourner vers l’international et Dr. Ghaibeh est déjà en pourparlers avec le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême. Il s’agit d’un des plus prestigieux événements dans le monde de la bande dessinée », a-t-elle précisé.
« A partir de 2018, nous serons représentés dans ce Festival afin de promouvoir le travail des dessinateurs et caricaturistes arabes et d’offrir des ateliers qui permettront de faire découvrir la bande dessinée arabe à une audience internationale », a indiqué Mme Sawwaf.
 
Plus de 356 oeuvres issues de l’Egypte, du Liban, de Jordanie, de Syrie, d’Irak, de Palestine, du Koweit, du Yémen, de l’Algérie, de la Lybie, de la Tunisie et du Maroc ont été présentées cette année.
La liste des finalistes comprend, outre les gagnants : Othman Selmi (Tunisie) et Ahmed Tawfiq (Egypte) dans la catégorie Editorial Cartoons, Hazem Kamal (Egypte) et Diala Brisli (Liban) dans la catégorie Illustrations/infographics, Fouad Mezher (Liban) et Mohammad Koraytem (Liban) dans la  catégorie  Comic Strip, Nechi SeifEddine (Tunisie) et Omar AlNasiri (Maroc) dans la catégorie Graphic Novel, Walid Taher (Egypte) et Sahar Abdallah (Egypte) dans la  catégorie Children’s Book Illustration.
Les mêmes critères adoptés dans les compétitions internationales les plus importantes ont été appliqués lors des différentes étapes du Mahmoud Kahil Award.
Le jury était composé du célèbre caricaturiste du journal libanais Annahar, Armand Homsy, de l’auteur des Brief Histories of Everyday Objects du journal américain New York Times, Andrew Warner, de la fondatrice du programme de graphic design à l’Université américaine du Caire,  Bahia Shehab, du chef du département d’Animation à la Future Television, Georges Khoury (JAD), du conseiller scientifique à  La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (la Cité, Angoulême), Jean-Pierre Mercier, et du dessinateur égyptien de bandes dessinées,  Shennawy.
 
Le prix Mahmoud Kahil travaille à promouvoir l’art des comics, des dessins éditoriaux et de l’illustration dans le monde arabe à travers la reconnaissance des talents et des exploits des artistes professionnels de la région.
 
Le prix porte le nom de Mahmoud Kahil, ancien dessinateur et carticaturiste libanais célébré dans le monde arabe et diplômé de l’AUB.
Le prix Mahmoud Kahil est une initiative du Mu’taz and Rada Sawwaf Arabic Comis Initiative, fondation académique créée en septembre 2014 à l’AUB. Cette Initiative vise à promouvoir et à soutenir la recherche portant sur les bandes dessinées arabes, et à encourager la production, l’étude et l’enseignement dans ce domaine.

Le Royal