Le Royal

BALI Un veritable petit paradis en Indonésie

Situé au centre de l’archipel indonésien, Bali possède une superficie de 5633 km² pour environ 4 millions d’habitants. L’île des Dieux, comme on aime à la surnommer, est un véritable petit paradis qu’il est toujours passionnant de découvrir. Avec une culture unique, des paysages de rizières somptueux et une population accueillante et chaleureuse, Bali attire chaque année plus d’un million de visiteurs. Le boom touristique de ces trente dernières années n’a toutefois pas détourné les balinais de leur culture et de leur religion.

Bali est l’une des plus petites îles de l’archipel mais bénéficie d’une grande diversité géographique grâce notamment à ses volcans et montagnes. S’élevant à plus de 3100 mètres, le Mont Agung est le point culminant de l’île. Le Mont Bautur à 1717 mètres est toujours en activité et sa caldeira offre une vue magnifique sur le lac du même nom. L’intérieur des terres est donc dominé par les montagnes et volcans avec de nombreuses rizières en terrasses.
Les côtes bénéficient de belles plages de sable blanc ou volcanique avec une mer souvent agitée offrant ainsi quelques spots de surf réputés mais également de nombreux sites de plongée avec des fonds marins riches en poissons et coraux. Bali bénéficie d’un climat chaud et humide tout au long de l’année.
Près des côtes, la température varie de 27° C (saison sèche) à 32° C (saison des pluies). En montagne, elle avoisine 20 à 25° C selon l’altitude. La saison sèche s’étend de mars à octobre et la saison des pluies de novembre à avril avec des précipitations plus marquées de décembre à février. Il peut toutefois y avoir des averses même en saison sèche mais de courte durée et essentiellement en fin de journée. Les balinais sont en majorité hindous avec d’anciennes traditions animistes encore très vivaces. Très proches de la nature, ils consacrent énormément de temps aux offrandes et aux prières dédiées aux dieux et autres divinités. On peut ainsi apercevoir une multitude d’autels placés près d’un arbre, d’une rivière ou encore à l’intersection d’un carrefour afin d’apaiser les mauvais esprits. Les temples, quant à eux, sont innombrables puisque chaque maison en possède un. Les plus importants sont ceux de Besakih, d’Uluwatu et encore Tanah Lot. Les cérémonies, rites et fêtes balinaises rythment la vie de tous les jours.
Chaque balinais passe par différents rites de passage comme le limage des dents, le mariage et la crémation qui donne lieu à de magnifiques processions.
Économiquement, Bali vivait principalement de la culture du riz jusqu’au milieu du XXème siècle, période à laquelle le gouvernement a encouragé la diversification de la production de biens d’exportation comme le café, la vanille, le tabac ou encore les clous de girofle. Les ressources maritimes ont été peu exploitées et la pêche demeure une activité réservée aux pauvres. L’île n’a pas connu de véritable industrialisation sauf dans le Sud où l’on trouve quelques petites entreprises de textile ou de meubles. L’artisanat représente également une activité dynamique et principalement destinée aux touristes et à l’exportation. Mais, depuis une trentaine d’années, c’est le tourisme qui représente une grande part de l’économie balinaise avec près des deux tiers des ressources de l’île. L’art, comme la peinture ou la musique, était autrefois uniquement destiné à un usage profane. De nombreux artistes occidentaux qui ont fréquenté l’île au début du siècle ont joué un rôle déterminant dans le développement de l’art balinais.

Le Royal