Le Royal
La Banque Libano-Française présente « L’Opportunité pour augmenter votre capital »

La Banque Libano-Française présente « L’Opportunité pour augmenter votre capital »

Beyrouth, le 23 mai 2017. Dans le souci d’offrir des conseils financiers de haute qualité qui répondent aux besoins particuliers des investisseurs, la Banque Libano-Française (BLF) a rassemblé plus de 120 clients à une conférence intitulée « L’Opportunité pour augmenter votre capital », suivie d’un cocktail, le mardi 4 avril 2017 au Musée Sursock, en présence de Walid Raphaël, Président Directeur Général, Raya Raphaël Nahas, Directeur Général, et de membres du Conseil d’Administration de la Banque.

Walid Raphaël a déclaré dans son mot d’introduction : « En cette période de crise, il devient de plus en plus difficile de prendre des décisions d’investissement et de gérer des fortunes. Depuis la crise financière de 2008, un grand nombre de clients de banque privée qui avaient souffert de l’effondrement des marchés financiers, ont préféré rester prudents et ont donc raté la belle reprise sur les marchés boursiers. La plupart des Libanais ont préféré la sécurité des dépôts bancaires qui offrent un rendement élevé et prévisible. Cependant, certains clients souhaitent toujours bénéficier de la diversification de leurs placements tout en améliorant les revenus de leur portefeuille. C’est là que nos services de conseil peuvent jouer leur rôle et aider nos clients à choisir des opportunités d’investissement adaptées à leur profil et à leurs attentes ».

Présentant la Banque Privée de la BLF, Charles Salem, Assistant General Manager et Directeur Global de la Banque Privée et de la Gestion de Fortune, a souligné l’engagement des banquiers privés de la BLF à fournir à leurs clients des services bancaires intégrés et des solutions de gestion de patrimoine, grâce à leur expertise dans l’allocation d’actifs, la gestion conseillée d’investissement, la gestion d’actifs ainsi que sur les marchés des capitaux.

Dans une présentation détaillée, Jamil Koudim, Responsable de l’Unité de Gestion des Actifs (Asset Management), a ensuite expliqué le rôle, la stratégie et la performance du LF Funds. « L’objectif du Fonds est principalement la préservation du capital dans le but de générer un revenu optimisé ajusté en fonction des risques, en maximisant l’appréciation du capital tout en maintenant une volatilité faible et stable ». Ces Fonds sont adaptés aux investisseurs qui désirent augmenter leur revenu et bénéficier d’une exposition de crédit globale axée sur l’Europe, les États-Unis, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Pour sa part, Alia Moubayed, Directrice de « Geo-economics and Strategy » au « International Institute for Strategic Studies (IISS) », a conclu que « la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) bénéficiera d’une reprise de croissance, mais ses perspectives dépendront davantage de la mise en œuvre des réformes dans un environnement à bas prix et d’une scène concurrentielle pour la mobilisation du capital ».

La Banque Libano-Française a récemment lancé son dernier fonds au capital variable, le « Lebanon Income Fund (USD) » domicilié dans les Îles Caïmans. Ce Fonds est axé sur les marchés de la dette libanaise et investit principalement dans les Eurobonds de la République libanaise, mais aussi dans les Certificats de Dépôts de la BDL, les Bons du Trésor en livres libanaises, les titres en dollars américains et en livres libanaises, ainsi que les instruments de dette émis par les institutions locales. Le « Lebanon Income Fund (USD) » vise à fournir un flux de revenu fixe tout en amplifiant les rendements grâce à une gestion de portefeuille dynamique et prudente. Il offre aux particuliers et aux institutions des revenus améliorés par rapport au rendement statique des autres véhicules d’investissement. Les soucscripteurs au Fonds bénéficient d’une gestion active, d’un accès aux prix concurrentiels et à certains instruments qui sont inaccessibles aux investisseurs individuels.
Le Fonds convient aux clients hauts de gamme, aux compagnies d’assurance, aux entreprises, ainsi qu’aux investisseurs particuliers, et la souscription au Fonds est disponible sur base mensuelle.

Le Royal