Le Royal
MURIEL RÉUS Fondatrice du mouvement «Les Femmes avec Fillon»

MURIEL RÉUS Fondatrice du mouvement «Les Femmes avec Fillon»

Candidat investi par la droite et le centre, à l’élection pour la présidence de la République française, François Fillon avait toutes les chances de réussir. Cependant, à moins de trois mois des élections, une histoire calomnieuse et diffamatoire, surgit de nulle part pour le déstabiliser. Lui qui tient pourtant à relever le défi du redressement national…
«Ce défi, dit-il, je le gagnerai si toutes celles et tous ceux qui en ont assez de la torpeur et des mensonges se lèvent à mes côtés. J’appelle tous ceux qui ont des valeurs solides. J’appelle tous ceux qui ont dans le cœur la fierté d’être français. Sur le chemin de la victoire il y aura des vents contraires; nous passerons à travers les bourrasques ; nous franchirons tous les ponts…»
Rencontre à ce sujet avec Muriel Réus, fondatrice du mouvement «Les Femmes avec Fillon» suite à sa visite à Beyrouth.

Quelles sont les principales actions que vous menez pour aider actuellement François Fillon ?

Tout d’abord, nous avons très largement participé à l’élaboration du programme pour les Femmes. Nous avons reçu des dizaines d’actrices et d’acteurs de la société civile qui évoluent dans des milieux professionnels ou associatifs en lien avec des problématiques féminines. Ce travail a abouti à un programme dont nous sommes fières et qui repose sur 3 thématiques : la lutte pour les droits des femmes dans les zones de non-droit, la lutte contre les violences faites aux femmes, la protection des enfants, la monoparentalité (importante en France) et enfin l’égalité femmes-hommes.

Ensuite, nous avons créé en France et à l’étranger 320 comités de Femmes avec Fillon. Nous disposons donc d’un vrai réseau de femmes engagées, très actives localement, et qui ont elles-mêmes réuni autour d’elles de nombreuses ambassadrices.

Enfin, et cela explique ma présence aujourd’hui à Beyrouth, je suis porte-parole de François Fillon sur les sujets qui concernent plus particulièrement les femmes. Je mène donc une campagne de terrain, je rencontre de nombreuses femmes et j’échange avec elles autour du programme. L’accueil est très positif. Nous avons ciblé les vrais sujets qui préoccupent les femmes. Dans leur vie personnelle et dans leur vie professionnelle. Les réponses apportées sont concrètes et efficaces.

Quels sont en résumé les points forts de son programme ?

Les mesures du programme destiné aux femmes sont nombreuses : on peut citer par exemple le fait de favoriser l’accès prioritaire aux crèches et aux logements sociaux pour les femmes isolées, de développer l’hébergement d’urgence à destination des femmes victimes de violences, de sanctionner d’une amende aggravée toutes les incivilités commises à l’égard des femmes dans l’espace public et les transports en commun…François Fillon s’est également engagé pour un gouvernement paritaire !

Quant au programme de François Fillon dans son ensemble, il fait l’objet d’un document de plus de 90 pages intitulé « Mon projet pour la France » que vous pouvez consulter et télécharger sur notre site Fillon2017.

C’est un programme puissant et conquérant : c’est celui du redressement national. Il est réaliste et sincère. Il ne cède pas à la démagogie et aux illusions ; son financement est cadré.

Qu’avez-vous à dire concernant toutes ces calomnies durant sa campagne ?
La réponse est dans votre question : ce sont des calomnies. Notre candidat s’est largement exprimé sur ce sujet. Je n’y reviendrai pas.

À votre avis, qui est derrière ce coup monté ?
Aucune idée.

Qui vous a surtout déçue ?
Personne ne m’a déçue. Je regrette que la campagne ait démarré très tard. Que les sujets fondamentaux qui concernent les français n’aient pu être abordés avant. Aujourd’hui nous parlons enfin du projet de François Fillon. A titre personnel, je suis convaincue qu’il est le meilleur pour la France et je m’emploie chaque jour à le dire sur le terrain.

Peut-il toujours gagner ?
Evidemment. Il va gagner. Les français ne sont pas manipulables. Ils savent reconnaître un projet qui permettra à notre nation de se relancer rapidement.

Qui est Muriel Réus ou plutôt comment vous définissez-vous ?
Je suis une femme engagée. Engagée pour les femmes. J’ai toujours été sensible à la situation des femmes dans leurs vies professionnelle, personnelle, familiale, relationnelle. J’ai créé et dirigé des entreprises. J’ai vécu des situations de questionnement des femmes sur leur statut, leurs compétences, leur confiance, leurs interrogations, sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Mon engagement est sincère. Je suis, à titre personnel, convaincue que tout ce qui renforce les femmes renforce notre société.

Que pensez-vous de la France d’aujourd’hui ?

La France est énergique, talentueuse, inventive, audacieuse. Elle détient des ressources, notamment humaines, inestimables. Je suis, à l’instar de François Fillon, certaine que si nous changeons de système et de logiciel, si nous insufflons de la liberté, de l’autorité et de la fierté, la France sera dans dix ans la première puissance européenne. Rien ne pourra l’arrêter ! 

Si François Fillon est élu, va-t-il taxer les français de l’étranger ?
Bien sûr que non. Les 2,5 millions de Français établis à l’étranger participent au rayonnement de la France. François Fillon veut que l’expatriation soit valorisée en faisant respecter la justice et la cohérence en matière de fiscalité du patrimoine notamment. Il souhaite réaffirmer le principe de territorialité du système d’imposition français en exemptant définitivement de la CSG-CRDS les revenus du patrimoine des non-résidents fiscaux et en étendant à nos compatriotes résidant à l’étranger le principe de déductibilité des charges sur leurs revenus français.

Beaucoup d’hommes d’affaires et de célébrités ont quitté la France ces dernières années. Qu’allez-vous faire pour les encourager à revenir ?
François Fillon supprimera l’ISF dès 2018 pour garder en France des capitaux qui seront investis dans des entreprises françaises. De nombreuses mesures sont prévues pour rendre la France plus attractive et éviter la fuite des talents vers l’étranger.

Que représente pour vous le Liban et quelle image avez-vous de ce pays ?
Le Liban est un pays d’une grande richesse humaine et culturelle. C’est un pays qui a souffert mais qui s’est toujours relevé. J’ai beaucoup d’amis libanais dont la fidélité est constante et sincère. Je suis très heureuse de pouvoir rencontrer aujoud’hui des femmes, notamment franco-libanaises, engagées et déterminées.

Marine Le Pen veut interdire la double nationalité. Qu’avez-vous à dire à ce sujet ?

François Fillon ne reviendra pas sur la double nationalité.

Un dernier mot
Liberté.


Propos recueillis par
Nadine Comair

Lien d’inscription au déjeuner du vendredi 17 mars en présence de Muriel Réus à Em Sherif, Rue Monot, Beyrouth :
https://drive.google.com/open?id=1DryA7wvbbvvpVSF48OUgso_fTpKnxagI85iiqcsvX4s

Le Royal