JEANE MANSON célèbre 40 ans de carrière le 30 avril et le 1 mai au Casino du Liban

JEANE MANSON célèbre 40 ans de carrière le 30 avril et le 1 mai au Casino du Liban

Jeane Manson, célèbre chanteuse d’origine américaine, qui a bercé nos années 80 avec des titres comme «Avant de nous dire adieu», «Toi jamais», «Vis ta vie», «Les larmes aux yeux», «Une femme»…revient au Liban dans le cadre des Nuits Nostalgie, pour deux concerts le 30 avril et le 1er mai au Casino du Liban.

Naturelle, simple et souriante, le regard pétillant, Jeane Manson nous accorde une interview en privé. Focus sur une femme d’exception, qui a vendu plus de trente millions de disques et qui vit actuellement en Espagne, près de Figueras, à Peralada, un village médiéval où elle a ouvert une boutique d’Objets du Monde: «El Raco de Guadalupe».

Qu’est-ce qui vous a surtout lancé ?
C’est m’a maman qui m’a lancée dans la musique parce qu’elle était chanteuse. A 90 ans, elle chante encore aujourd’hui…Toute ma jeunesse a été baignée par le monde musical, le piano, la guitare… J’ai commencé à Hollywood, pour ensuite faire des films et travailler en même temps dans la musique, puis lorsque je suis venue en France, j’ai rencontré le grand compositeur Jean Renard et l’écrivain Michel Mallory, qui m’ont écrit une très belle chanson que vous connaissez tous qui s’appelle «Avant de nous dire adieu». A partir de ce moment, j’ai vendu des millions de disques et c’est cette chanson qui m’a écartée un peu du cinéma. J’ai fait plus de 5000 concerts et vendu près de trente millions d’albums.

A quel âge avez-vous commencé ?
Le cinéma à 20 ans et la musique à 24 ans.

Qui écrit et compose vos chansons actuellement?
Actuellement, Claude Barzotti compose beaucoup de mes prochaines chansons. On s’était rencontré lors de quelques galas, puis nous sommes devenus amis et il m’a écrit un beau duo que je chante avec lui. Je vais aussi interpréter 4 à 5 chansons de Barzotti dans mon prochain album en hommage à lui, puis je vais rajouter d’autres tubes de mon répertoire que je vais rajeunir. Il y aura également une très jolie chanson avec ma fille Shirel.

Qui a eu l’idée de faire le duo entre vous et Claude Barzotti?
Tous les deux.

Avez-vous de nouveaux projets communs?
Oui bien sûr. On prévoit une tournée ensemble l’année prochaine.

Julio Iglesias, Joe Dassin, Carlos… Quels souvenirs gardez-vous de toutes ces stars dont vous étiez si proche?
J’ai été très gâtée de chanter avec de beaux hommes comme ceux-ci, qui avaient beaucoup de talent, surtout à la télévision où les producteurs nous réunissaient souvent… Je garde de très bons souvenirs de cette période, mais maintenant Julio vit aux Etats-Unis, Joe Dassin et Carlos ne sont plus là… C’est du passé !

Dans votre livre «Une Américaine à Paris», publié en 2011, vous évoquez une période traumatisante de votre adolescence. De quoi s’agit-il exactement ?
Vous savez l’adolescence est toujours une période très difficile. Mes parents étaient divorcés, moi j’étais très rebelle dans ma vie, je sortais beaucoup, j’ai quitté la maison très tôt pour suivre ce que je voulais faire… j’étais un peu pénible avec ma pauvre maman mais ça s’est arrangé.

Parlez-nous un peu votre vie privée.
Ma vie privée ? Elle est privée. Je n’ai pas vraiment de vie privée parce que je suis un personnage public donc tout le monde sait ce que je fais. Je suis très simple, j’aime mes enfants, mes chevaux, l’homme avec qui je vis depuis quelques années. J’aime surtout mon métier, chanter… ça c’est ma vie privée.

Que représente pour vous le luxe?
Le luxe c’est de venir chanter ici dans ce merveilleux pays, de pouvoir voyager dans le monde entier, de voir différentes personnes, de rencontrer des gens gentils. Je suis déjà venue cinq fois au Liban avec des écarts, mais chaque fois que j’y retourne, je retrouve l’hospitalité libanaise qui a toujours été quelque chose d’unique au monde. Tout le monde n’est pas aussi généreux et ouvert que vous.

Que représentent pour vous la gloire et la célébrité?
Ça vient de Dieu. Je n’ai rien sans l’aide de ce qui est là-haut.

La beauté?
C’est le monde, c’est la vie… Jean-Paul II disait «le monde sera sauvé par sa beauté» et je l’espère.

Êtes-vous croyante?
Je suis très croyante. Je n’aime pas la guerre, je prêche l’amour là où je vais.

Qu’avez-vous réussi de mieux?
Je crois que ce sont mes enfants.

Quel est le bonheur parfait selon vous?
Le bonheur est un moment de grâce au quotidien. Je crois que rien n’est parfait, mais il faut essayer d’atteindre la perfection chaque jour dans la bonté, dans l’amour et dans la paix.

Quel est votre secret pour rester aussi belle ?
Je suis végétarienne.

Quel regard portez-vous sur la médecine esthétique ?
C’est une très bonne chose. Que ce soit pour les femmes ou les hommes, si on peut devenir plus beaux et se sentir mieux dans sa peau, alors pourquoi pas.

Quel est votre designer préféré ?
J’en ai plusieurs. J’aime surtout ce qui me va bien. J’aime les robes avec des paillettes c’est vrai, donc c’est ce que je porte sur scène. Aujourd’hui la mode est devenue Jeans et T-Shirt, ce n’est pas pour moi.

Quel est votre produit de beauté fétiche ?
Je change tout le temps mais j’aime beaucoup les produits à base d’huiles essentielles. Je trouve qu’il est important de se démaquiller tous les soirs et mettre de la crème.

Premier plaisir du matin
Me lever et faire une prière.

…Et le dernier de la journée
Faire une prière et me coucher.

Un moyen de se détendre
Le yoga, l’équitation.

Votre chanson préférée
Ave Maria.

Un film culte
Le ballon rouge de Truffaut.

Un parfum
L’Heure Bleue de Guerlain.

Un plat préféré
Les Lasagnes végétariennes que je fais.

Une ambiance déco
Un peu Kitch avec des couleurs, une déco moderne et ancienne à la fois.

Une couleur
Le bleu.

Un souvenir inoubliable
La naissance de mes enfants.

La ville qui fait rêver
Je n’aime pas les villes, je préfère la campagne.

Un truc pour remonter le moral
Aller écouter de la bonne musique et danser.

Un souhait
Que ce monde arrête de se bagarrer et de s’entretuer.

Un regret
Que le monde continue à s’entretuer.

Un rêve
Que le monde soit enfin en paix.

Article lu 1336 fois au total

Le Royal