Le Royal
Rym Ben Talal : Une princesse saoudienne sexy qui ne se voile pas

Rym Ben Talal : Une princesse saoudienne sexy qui ne se voile pas

Rym n’est pas une femme saoudienne ordinaire qui se bat chaque jour pour arracher ses droits, c’est une princesse qui jouit de tous les droits et qui s’expose publiquement dans des tenues sexy dévoilant sa grande beauté sans aucune crainte des représailles de sa famille. Rym est la fille du prince Al-Walid Ben Talal, elle est saoudienne certes, mais ne porte pas de voile, et conduit même publiquement sa voiture sans que personne ne vienne l’embêter ou lui dicter sa conduite. Dans ses veines coule un sang royal puisqu’elle n’est autre que la fille d’un des plus riches et des plus puissants princes de l’Arabie Saoudite, membre de la famille princière Al Saoud, fils du prince Talal bin Abdul-Aziz Al Saud et petit-fils du roi Ibn Saoud, fondateur de l’Arabie saoudite.
Les photos de la princesse ont déjà fait le tour des réseaux sociaux. Cette jeune brune, belle et sexy ne se prive de rien. Elle profite de sa position de princesse pour vivre sa vie pleinement et en dépit du fait qu’elle soit saoudienne, musulmane, elle ne représente, à aucun moment, la femme soumise à des lois sévères et privée de ses droits élémentaires. En effet, si Rym, se permet de sortir sans voile, de dévoiler ses atouts féminins sublimes au vu et au su de tout le monde, de s’habiller à la pointe de la mode, de se maquiller et de se coiffer chez les coiffeurs de renom, d’étudier dans les plus grandes universités, de prendre part à des soirées dansantes, plusieurs femmes saoudiennes subissent l’injustice d’un régime hypocrite et extrémiste qui ne daigne même pas leur accorder le droit de conduire. Comment expliquer ce clivage ? Est-ce parce qu’on est princesse qu’on n’est pas soumise aux même règles que la majorité ? Rym n’est-elle pas normalement censée donner un exemple de la femme saoudienne voilée, soumise, et contrainte à subir des lois arbitraires ? Bien sûr que non ! Rym est une princesse et elle devrait servir d’exemple.

Le Royal