Le Royal
L’inauguration officielle du centre CLES à Zouk Mikael

L’inauguration officielle du centre CLES à Zouk Mikael

En présence et sous le haut patronage de S.E.M. l’ambassadeur de la Belgique au Liban M. Alex Lenaerts, la fondatrice du Centre Libanais pour l’Education Spécialisée, Mme Carmen Chahine Debbané, en collaboration avec la Société de Saint Vincent de Paul, et en présence de la présidente de la Société au Liban Mme Ella Bitar, le nouveau centre du CLES a été inauguré dimanche 31 mai 2015 à Zouk Mikael.
Le centre avait ouvert ses portes aux enfants souffrant de difficultés d’apprentissage au mois de septembre 2014, élevant ainsi à 6 le nombre des centres du CLES présents sur le territoire libanais: Beyrouth, Saida, Tripoli, Zahlé, Zouk Mikael et Nabatieh.
Etaient présents à la cérémonie : présidents et vice-présidents des municipalités de la région, représentants des écoles de la région, la presse, dames de société et habitants de la région et de Kesrouan. Mme Juliana Traboulsi Eid, directrice générale des centres CLES au Liban a été le maitre de cérémonie.
A l’ouverture de la cérémonie Mme Christiane Debbané, vice-présidente du Conseil National de la Société de Saint Vincent de Paul au Liban et présidente de la filiale Saint Charbel à Zouk a prononcé une allocution retraçant le parcours de la Société après 37 ans de travail inconditionnel et la prise en charge de plus de 150 familles auxquelles la Société offre rations alimentaires, vêtements, médicaments, et soins médicaux. Mme Debbané s’est également étendue sur les efforts fournis par la Société en matière de prise en charge des plus âgés et des enfants, et des leçons particulières offertes aux étudiants âgés entre 6 et 16 ans. Mme Debbané a ajouté : « C’est à travers cette dernière entreprise que nous avons constaté le grand nombre d’enfants souffrants de problèmes psychiques leur causant un retard scolaire et suscitant des troubles au sein de la famille. Ainsi, la Société a-t-elle eu recours au CLES en la personne de sa présidente Mme Carmen Chahine Debbané qui a répondu présent à l’appel de coopération avec optimisme et dévouement. Pendant 9 mois, l’équipe du CLES composée de spécialistes dans le domaine de la prise en charge psychologique, de l’orthophonie et de la motricité, a assuré le diagnostic et le suivi de 20 cas jouant ainsi un rôle positif et efficace ».
Pour conclure Mme Christiane Debbané a remercié Mme Carmen Chahine Debbané et son époux M. Raymond Debbané pour avoir gracieusement offert les installations nécessaires pour équiper le centre. Elle a également remercié Père Elie Sfeir pour sa grande générosité et pour avoir mis à disposition les salles consacrées à l’équipe CLES.
Mme Carmen Chahine Debbané, fondatrice et présidente du CLES, a pour sa part félicité la Société de Saint Vincent de Paul qui donne l’exemple d’un travail social efficace. Elle a affirmé : « Notre expérience en matière de coopération avec d’autres associations a commencé avec cette Société et s’est montrée positive tout au long du parcours ce qui nous a encouragés à entrer en communication avec d’autres associations fondant ainsi le centre CLES à Kfarjawz- Nabatieh en collaboration avec l’Association du progrès de la femme. ».
Et d’ajouter: “Je voudrais à cet effet remercier S.E.M l’ambassadeur de la Belgique pour sa présence et pour son parrainage de cette cérémonie. Je voudrais aussi remercier toutes les personnes ici présentes notamment les responsables de la Société de Saint Vincent de Paul, les écoles de la région, la presse et l’audience. Je voudrais surtout remercier mon fils Charles qui m’a appris le sens de la différence et ma fille Myrna qui me rappelle toujours les éléments les plus importants et mon frère Carlos Chahine qui malgré ses maintes préoccupations est toujours présent pour m’aider et créer les outils artistiques créatifs qui nous permettent d’expliquer et d’identifier les difficultés d’apprentissage spécifiques. Je voudrais surtout remercier mon époux Raymond Debbané Pour son soutien inlassable sans lequel le Centre n’aurait pu suivre son parcours pendant des années. Je remercie aussi mes amis qui m’ont accompagnée tout au long du chemin et qui ont été à mes côtés jusqu’à ce jour ainsi que les acteurs de la pièce « Chou Bene Mama » qui répondent toujours présents à l’appel. Je ne manquerai pas non plus de remercier les membres de l’équipe belge et libanaise du Centre qui font preuve de sérieux, d’engagement et de professionnalisme dans la mise au point des outils de soutien qui sont offerts par le Centre pour inspirer espoir aux familles en détresse».
L’ambassadeur de la Belgique au Liban M. Alex Lenaerts, quant à lui, a exprimé tout le plaisir qu’il a à parrainer l’événement. Il a dit: « Après avoir pris connaissance de toutes les étapes ayant porté création du CLES et de ses activités au fil des années, je ne peux que constater les caractéristiques du Centre dont je citerai deux : d’abord la générosité, le CLES étant une association à but non lucratif, n’ayant pas d’objectifs politiques et présentant une diversité confessionnelle et n’ayant d’autre agenda que celui d’aider les enfants souffrant de difficultés d’apprentissage ; ensuite l’expertise et les compétences qu’offre le CLES non seulement au niveau du Centre mais également dans les classes de soutien scolaire qui sont présentes dans plusieurs écoles officielles et dans toutes les régions libanaises ».
Et d’ajouter : « Le soutien qu’offre la Belgique à votre association se poursuit depuis la fondation du Centre non seulement au vu des relations étroites entre nous mais aussi parce que le Liban et la Belgique partagent beaucoup de points en commun. Il s’agit de deux pays de petite taille mais qui jouent un rôle fondamental dans la région. Les deux peuples partagent un sens d’amabilité et de convivialité ».
Pour conclure, l’ambassadeur a remercié le CLES et l’équipe de travail pour les efforts consentis et leur a souhaité plein succès dans la réalisation de leurs activités.
Par ailleurs un documentaire sur les activités du CLES a été visionné, suivi de l’allocution de Mme Berthe Akiki, chargée des classes primaires à l’école des Sœurs de la Charité à Zouk Mikael qui a parlé de son expérience avec le centre CLES. Elle affirmé : « Après constatation de l’état de 3 étudiants de l’école par les spécialistes du Centre, une solution miracle s’est présentée pour les enfants et leurs parents. Je voudrais à cet effet soulever le cas d’un enfant qui souffrait de tristesse et de dépression, qui se montrait négligent et maladroit, incapable de finir ses devoirs ou de communiquer, rejeté tel un paria et qui, après le suivi des spécialistes du Centre est devenu un enfant heureux, conscient de ses responsabilités, aimé, capable de réussite et présentant le profil d’un leader ; ceci grâce au soutien adéquat offert par les experts du centre en collaboration avec les parents et l’école ».
Et d’ajouter : « Ce centre professionnel qui offre réconfort et divertissement est un besoin crucial pour la région, les écoles et les parents qui ne savent à quelle porte frapper pour aider leurs enfants et qui ne peuvent assurer les frais qu’exige leur traitement. Nous apprécions largement vos efforts et nous vous souhaitons plein succès dans votre parcours ».
Pour conclure, la pièce de théâtre “Chou Bene Mama » (Qu’est ce qu j’ai maman ?) était en rendez-vous. Ecrite par Myrna Dahdah, mise en scène par Carlos Chahine, avec une musique composée par Francis Debbané et jouée par Mostafa Hijazi, Jad Khater, Ghalia Saab et Serena Chami, la pièce de théâtre vise à sensibiliser le public aux difficultés d’apprentissage à travers quatre actes qui présentent des enfants souffrant de ce genre de difficultés. A la fin de la cérémonie, un vin d’honneur était au rendez-vous.

Le Royal