Le Royal
Comment être en forme et le rester?

Comment être en forme et le rester?

Faire du sport, manger des fruits et légumes, se faire plaisir: quels sont les secrets pour avoir une forme olympique et une santé de fer en toutes saisons? Réponses.

1. Nettoyer son corps avec une cure detox de 40 jours
Chaque jour des cellules meurent et sont remplacées par de nouvelles. 40 jours sont ainsi nécessaires pour renouveler une grande partie des cellules de notre corps. Sachant que nous sommes ce que nous mangeons, chouchoutez vos cellules et l’ensemble de votre organisme deux fois par an, pendant six petites semaines, en prenant le contrôle de votre alimentation.

2. Commencer avec une mono diète de 3 jours
Ces trois jours de mono diète correspondent au temps dont ont besoin les cellules de la flore intestinale pour se renouveler en intégralité, et retrouver un fonctionnement optimal. En effet, les intestins servent de rempart à l’organisme, décidant de ce qui y pénètre ou non. En parfait état, ils ne laissent passer que le nécessaire et font obstacle aux agents perturbateurs comme les virus, les microbes ou certaines bactéries.

3. Entretenir le terrain
Afin de prolonger au maximum les effets bénéfiques de la mono diète, il est important d’adopter certains principes de chrono-nutrition notamment mais aussi d’associations alimentaires. Par exemple, dînez léger et évitez de mélanger protéines et féculents.

4. Arrêter de compter les calories
Les calories sont certes un repère, mais il est imprécis et ne reflète pas le devenir d’un aliment dans l’organisme. En effet, tous ne sont pas consommés ou stockés de manière équivalente.

5. Ne pas supprimer les graisses…
Le gras est très calorique (9kcal/g) ce qui lui a longtemps valu d’être pointé du doigt. Mais il est pourtant indispensable au niveau énergétique, cellulaire, hormonal et nerveux. Il faut simplement choisir la bonne source de graisses et privilégier les Oméga 3 (anti-inflammatoires), par exemple, qui renforcent le système immunitaire plutôt que les Oméga 6 (pro inflammatoires), beaucoup trop présents aujourd’hui dans notre alimentation. Ne lésinez donc pas sur les poissons gras, les huiles de colza ou de graines de lin.

6. Limiter le sucre
Le véritable ennemi c’est lui ! Responsable de perturbations hormonales, il favorise la prise de poids et de nombreuses maladies comme le diabète. À ce titre, l’imagerie la plus fréquemment utilisée par les médecins pour localiser un cancer est un Pet Scan qui détermine les sources de glucose dans le corps dont le cancer se nourrit pour croître. Le sucre est telle une drogue dont il est préférable de ne pas être dépendant.

7. Bannir l’hyper protéiné
Certes, les protéines animales sont nécessaires à notre fonctionnement, mais une surconsommation représente une charge importante pour nos émonctoires (intestins, foie et reins notamment) qui contribue à déséquilibrer l’organisme en l’acidifiant.

8. Mettre les produits laitiers de côté
Ils sont censés être nos amis pour la vie, mais ils ne le sont en réalité que lors de nos deux premières années d’existence jusqu’au sevrage. Indigestes, ils participent au dérèglement des intestins.

9. Manger des fruits au bon moment
Les fruits sont une source exceptionnelle de vitamines, minéraux et autres antioxydants, mais ils sont aussi responsables de désagréables fermentations intestinales. Consommez-les donc plutôt centrifugés -c’est alors la meilleure des collations-, le matin au réveil et en dehors des repas. Ils seront ainsi mieux assimilés par l’organisme et vous profiterez pleinement de leurs bienfaits.

10. Faire du sport
L’activité physique est l’indispensable complément d’un régime alimentaire sain. Elle permet d’accroître la vitesse du métabolisme en brûlant plus d’énergie. Son bénéfice sur la santé et plus spécifiquement d’un point de vue cardiovasculaire n’est quant à lui plus à démontrer.

11. Faire de la musculation
La musculation favorise également l’activité du métabolisme en stimulant les principales hormones responsables de la perte des graisses, et ce, même plusieurs heures après la fin d’une séance. À moyen terme, même la vitesse de croisière du métabolisme augmente. Résultat, on consomme plus d’énergie au repos.

12. Se faire plaisir
Il est important d’inscrire dans la durée les bonnes habitudes prises au cours de ces 40 jours. Mais il est tout aussi important de s’accorder des écarts programmés: ils permettent de tenir la distance en diminuant le sentiment de frustration, ils empêchent de basculer dans l’hypocalorique avec le risque inhérent d’effet rebond. En cela ils sont l’un des secrets d’une méthode qui marche.

Le Royal