Le Royal
ATEF NSOULI

ATEF NSOULI

Atef Nsouli est considéré comme l’un des leaders régionaux dans la fabrication de bijoux et l’export de haute joaillerie.
Ses collections les plus connues sont: «La collection perle rare» en diamants rares, saphir, rubis et émeraudes. «La collection royale» pour les grands événements et les mariages. «La collection classique» qui se distingue pas sa classe et sa simplicité, et «La nouvelle collection» axée sur les nouveautés et les dernières tendances.
Avec sa sublime épouse Dania, ils forment un couple harmonieux et distingué.
C’est à coeur ouvert qu’il dévoile à Facelook des aspects de sa vie méconnus du grand public.

Il n’est pas né dans une famille de joailliers
Sa passion pour le monde de la joaillerie s’est déclarée dès son plus jeune âge. A 17 ans, Atef Nsouli fabriquait déjà des bijoux pour sa maman et ses tantes. C’est aux Etats-Unis et plus précisément à la G.I.A. qu’il a fait ses études. Son diplôme en poche, il est retourné à Beyrouth et a ouvert son atelier à Hamra en 1982.

Il aime faire la cuisine
L’un de ses talents cachés, c’est la cuisine. Il aime concocter des plats pour la famille; ses spécialités sont les spaghettis aux seiches et le bœuf Strogonoff.

Il possède un bureau à la bourse de diamants d’Anvers
Pour pouvoir assouvir les demandes de ses clients et rapporter les meilleurs diamants à des prix très étudiés, Atef Nsouli a ouvert un bureau à Anvers en Belgique.

Il est le président du syndicat des joailleries et bijouteries au Liban
Il a était élu président en 2011 et a travaillé avec tous les membres du conseil dans le but de préserver le rôle pionnier de l’industrie des bijoux au Liban.

Il a 4 enfants
Deux filles Sarah et Lana et deux garçons Atef et Fares.

Il est passionné par son travail
Il est exigent et très impatient dans son travail ; perfectionniste, il ne recule devant aucun obstacle. Atef Nsouli cherche toujours à obtenir l’impossible.

Son pays favori est la Belgique
Il aime les lois et l’ordre en Belgique. L’art raffiné, la cuisine belge et bien sûr le chocolat.

Sa première boutique ouvrira bientôt
Bien qu’il ait acquis des droits au centre commercial qui ne lui ont toujours pas été remis, Atef Nsouli va ouvrir une nouvelle boutique pour ne pas faire attendre davantage sa clientèle qui le sollicite de plus en plus et ce jusqu’à ce que le procès entamé à ce sujet à Beyrouth s’achève et se dénoue positivement.

S’il n’avait pas étudié la joaillerie il aurait aimé être architecte
Il aime l’architecture et le domaine immobilier autant que la joaillerie. Bien qu’il n’ait pas fait d’études dans ce domaine, il s’est lancé dans de grands projets de construction.

Il a pris des cours de yachtmaster
Il aime la mer, le seul endroit qui le déstresse. Il a terminé son «yachtmaster» pour voyager en bateau et avoir le plaisir de diriger lui-même les commandes du volant.

Le Royal