DOMINIQUE FAYAD

DOMINIQUE FAYAD

La réputation de Dominique Fayad dans la haute couture, le prêt-à-porter et les accessoires haut de gamme n’est plus à faire. Neuf ans après avoir collaboré avec les grands noms de la mode au Liban, elle crée sa propre griffe à Verdun.
Dorénavant, sa nouvelle boutique est sise chez elle à Ballouneh; deux étages où sa clientèle de plus en plus nombreuse se presse uniquement sur rendez-vous.

Dominique Fayad fut la première femme du Moyen-Orient à avoir été invitée à proposer sa collection au Festival de Cannes
En 2008 et en partenariat avec L’Oréal et Chopard, elle présente sa collection à deux reprises lors du festival du film; le premier défilé a lieu à midi, sur la plage du Carlton, et le second, le soir, à l’hôtel 3.14.

Pour sa nouvelle collection 2012/2013, Dominique s’est inspirée de Brigitte Bardot
Ce n’est donc pas étonnant que cette collection soit intitulée «Feminine Desire.» «La sensualité, le look sexy, et la simplicité» de la star ont inspiré la création de «robes longues à découpes, qui mettent en valeur la beauté, l’allure, et la douceur de la femme», ainsi que des robes courtes à couleurs vives dans le prêt-à-porter, et des robes de mariée, de coupe A ou «sirène», et dont les dentelles italiennes sont cousues à la main.

La collection Homme vient aujourd’hui compléter sa palette créatrice
Costumes complets; vestes blazers ou de coupe slim, rayées ou brodées de soie.

Son esprit créatif et son amour pour l’art ont été largement influencés par ses parents
Son père, décédé en 1994, fut un commerçant et un collectionneur de voitures, et sa mère est toujours artiste peintre. Ils lui ont légué «la force, l’amour de la vie, et la compassion envers autrui».

Elle est mariée à l’homme d’affaire Hussni Ajlani, propriétaire de la chaîne de restaurants Salmontini: la Maison du Saumon
Il a toujours joué un rôle primordial dans sa vie professionnelle. Ensemble ils ont ouvert la première boutique de haute couture à Verdun, en 2006. Et c’est ensemble aussi qu’ils ont décidé de la transférer chez eux à Ballouné, afin de «faire profiter la clientèle de l’air pur de la montagne et de passer plus de temps en famille».

Le paradis, pour elle, c’est de passer le plus de temps possible avec «ses trois amours»…
En l’occurrence son mari Hussni, et ses deux garcons: Zein et Nour, et surtout lorsqu’ils partent tous ensemble en voyage.

Elle adore les animaux
Elle en possède plusieurs, d’ailleurs: un perroquet: «Koka», un chat: «Baguira», un canari: «Spide» (comme Spiderman), un berger allemand: «Exon», et même une tortue.

Elle est membre de «Best Buddies»
C’est une organisation internationale dont la branche libanaise est dirigée par sa soeur Pascale Khalil, et qui s’occupe de l’intégration des enfants à retard mental avec d’autres enfants du même âge. Son mari Hussni en est également un membre honoraire.

Elle est fière de ses origines.
Elle adore le Liban et la nature libanaise, et elle est également très fière des créateurs libanais et arabes dont «le professionnalisme» leur a valu une renommée internationale, que ce soit à Paris, à Londres ou à Hollywood. Elle souhaiterait ardemment que «la paix et la prospérité» règnent dans la région.

Elle se décrit comme «une petite fille aventurière»
Elle adore la plongée sous-marine, les voitures de course, le parachutisme, mais surtout les voyages et la découverte de nouvelles cultures.

Le Royal